Cyrus libère les Juifs de Babylone

Enluminure de Fouquet (Bibliothèque Nationale, Paris) sur le Roi Cyrus ordonnant à tous les Juifs           de retourner à Jérusalem rebâtir le Temple.


Quand les Perses étaient des amis d’Israël
Cyrus libère les Juifs de Babylone


L'Exil à Babylone, inauguré par les déportations consécutives à la prise de Jérusalem  en 597 et 587, prend fin avec la victoire de Cyrus en 538. Lorsque le roi perse devient maître de l'empire babylonien, il fait publier un édit de libération. Cet édit nous est partiellement connu grâce au livre d'Esdras.(photo wikipedia )


                                                                                                                                                            
L'édit de Cyrus

1,1 Or la première année de Cyrus, roi de Perse, pour accomplir la parole de Yahvé prononcée par Jérémie, Yahvé éveilla l'esprit de Cyrus, roi de Perse, qui fit proclamer et même afficher dans tout son royaume
2 "Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Yahvé, le Dieu du ciel, m'a remis tous les royaumes de la terre,c'est lui qui m'a chargé de lui bâtir un Temple à Jérusalem, en Juda.
3 Quiconque, parmi vous, fait partie de tout son peuple, que son Dieu soit avec lui! Qu'il monte à Jérusalem, en Juda, et bâtisse le Temple de Yahvé, le Dieu d'Israël c'est le Dieu qui est à Jérusalem.
 4 Qu'à tous les rescapés, partout, la population des lieux où ils résident apporte une aide en argent,en or, en équipement et en montures, en même temps que des offrandes de dévotion pour le Temple de Dieu qui est à Jérusalem."

Un petit groupe entreprend de revenir à Jérusalem, mais il dispose de peu de moyens. La ville est en ruine et ne dispose plus de murailles pour la protéger. Dans un premier temps, seul l'autel du Temple est remis en service. Sous l'impulsion des prophètes Aggée et Zacharie, les responsables du peuple, le prêtre Josué et le prince Zorobabel entreprennent de reconstruire le Temple. Les travaux débutent en 520 et sont achevés en 515.

Avec le retour d'exil, le judaïsme se trouve divisé en trois composantes:

•  D'une part, il y a les habitants du pays qui ne sont pas partie en déportation. Beaucoup voient d'un mauvais oeil le retour des déportés, suspects de s'être contaminés au contact des païens. La théologie des nouveaux venus a beaucoup évoluée pendant l'exil et semble incompréhensible ou même hérétique à ceux qui pensent avoir gardé l'authentique judaïsme sur la terre de leurs pères. De plus, Jérusalem appartient maintenant au district administratif de Samarie et le gouverneur de ce district tolère difficilement que l'on empiète sur son
domaine d'autorité.
•  D'autre part, il y a les déportés de retour à Jérusalem. Ceux-ci font partie de l'élite qui avait été déportée. Ce sont des princes, des prêtres, des scribes et des savants. Ils considèrent avec une certaine condescendance ceux qui sont restés dans le pays, et qui, faute de chefs et de prêtres, ont erré et ont peut-être même contaminé le judaïsme avec des pratiques idolâtriques. Leur objectif est de fermement reprendre en main ces égarés.
•  Enfin, il y a les Juifs qui sont restés à Babylone. Peu désireux de tenter l'aventure du retour dans une ville ruinée et sans défense, ils ont préféré demeurer au coeur de l'empire. Certains ont atteint des postes de haute responsabilité au sein de l'administration babylonienne puis perse. Ils entendent bien, de là où ils sont, peser de toute leur influence sur la destinée de Jérusalem.
akadem

Ezra  le Scribe sur jewisheritage

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Ηowdу! Thіs artiсle сould not be written much bettеr!
Looκing thгough this artiсle remindѕ me of my previouѕ
гοоmmate! He continually kept preaching about
this. I will send thіs post to him. Fаirlу certain hе's going to have a good read. I appreciate you for sharing!

Review my weblog earn money uploading videos