Le schisme

                                             Carte  memo

              Les deux royaumes après le schisme


Après la mort de Salomon 

Le roi Salomon reste dans l’histoire un personnage ambigu. Roi sage, roi philosophe, roi de paix, il se laisse aussi aller à des mariages nombreux, qui introduisent l’idolâtrie dans son royaume.
A sa mort, un schisme éclate : 
le royaume du Nord (Ephraïm ou Israël) et le royaume du Sud (Juda).
Bien que les prophètes aient annoncé une réconciliation, les deux royaumes seront successivement détruits



• Salomon, qui a abusé de son pouvoir, est pris à partie par l’Ephraïmite Jéroboam, surveillant général des corvées. Révoqué, il quitte Jérusalem pour l’Egypte. En route, il fait la rencontre du prophète Ahya qui l’oint en secret en tant que roi. Salomon condamne Jéroboam à mort par contumace.
• Salomon meurt vers -931 et Roboam, son fils, lui succède. Les tribus l’invitent à une cérémonie d’investiture à Sichem, dans le Nord, alors que la tribu royale est Juda, du Sud.
• Les prémisses d’un conflit apparaissent. Les Anciens accueillent Roboam. Les Anciens veulent savoir si la politique réprouvée de Salomon va continuer. Roboam veut affirmer son autorité et menace d’être plus despotique que son père.

L’assemblée affirme son désir de scission. Roboam envoie des troupes mais elles sont repoussées. Roboam fuit à Jérusalem.  

• L’assemblée du Nord porte Jéroboam au trône et fonde le Royaume d’Israël.
Roboam règnera de -931 à -910 ; Jéroboam de -931 à -913.
• Les royaumes d'Israël et de Juda connaîtront une évolution religieuse divergente : alors qu’au sud, on s’efforce d’extirper les cultes idolâtres amenées par les femmes de Salomon, dans le Royaume d’Israël, Jéroboam procède à une grande réforme religieuse : il choisit, Beth El et Dan pour y installer deux veaux d’or. Jéroboam se proclame Grand-Prêtre et crée son propre clergé. Dans le même temps, il renforce l’indépendance politique du Royaume d’Israël, contre la tutelle de Jérusalem et du  Temple.
• Le royaume du Nord sera détruit en -722, par les Assyriens, celui du Sud, en  -586, par Nabuchodonosor qui brûlera le Temple.
akadem


Le schisme ou la séparation des royaumes d'Israël et de Juda

Après la mort de Salomon, les tribus du Nord se rebellèrent sous le règne de son fils Roboam. Les deux nations, Israël au nord et Juda au sud, ne furent plus jamais unies et se combattirent souvent.
Dans le royaume de Juda, la dynastie de David continua jusqu’à ce que les Babyloniens envahissent le pays (597 et 586 av. J.-C.), mais, en Israël, de nombreux rois et plusieurs dynasties se succédèrent.
La période de monarchie divisée fut marquée par la menace des Assyriens,des Araméens et des Babyloniens. Israël et sa capitale Samarie tombèrent devant l’armée assyrienne en 722-721 av. J.-C., le peuple fut déporté et des étrangers s’installèrent à sa place. Juda subit deux humiliations sous le joug babylonien : la capitulation
de Jérusalem en 597 et sa destruction en 586 av. J.-C.
Des captifs furent emmenés à Babylone à deux occasions mais comme aucun étranger ne vint s’installer dans le royaume de Juda et comme les captifs bénéficièrent d’une certaine liberté — au moins celle de s’associer entre eux — la vie du peuple se poursuivit à la fois à Babylone et dans leur pays d’origine. L’exil était un malheur que les prophètes annonçaient depuis longtemps comme châtiment divin, mais cette expérience amena les Israélites à reconsidérer leur propre signification en tant que peuple et à consigner par écrit leurs
traditions anciennes.
akadem

Le ROI Salomon

Aucun commentaire: